French


Manchot pygmée (Eudyptula minor)

Le nom scientifique du manchot pygmée Eudyptula minor est très descriptif. Non seulement c’est le plus petit de tous les manchots mais le mot grec « Eudyptula » signifie « bon petit plongeur ». Cet oiseau de mer incapable de voler se reproduit en colonies le long de la côte sud de l’Australie, et jusqu’au nord entre Port Stephens à l’est et Fremantle à l’ouest. On sait très peu de choses sur leurs populations. Néanmoins, les évaluations pour la Tasmanie varient de 110 000 à 190 000 couples reproducteurs dont moins de 5 % se trouvent sur sa partie continentale. Les populations les plus nombreuses se trouvent sur les îles au large. Les adultes pèsent autour de 1 kilogramme et grandissent jusqu’à une taille de 40 cm avec une espérance de vie moyenne de 6 ans. Dans un cas, un âge de 21 ans a été attesté.



 At Sea
En mer

Le manchot pygmée est parfaitement adapté à la vie en mer. Sa forme fuselée et la propulsion efficace de ses nageoires (qu’il utilise sous l’eau d’une manière semblable à celle des oiseaux dans l’air) lui permettent de chercher une proie lors de plongeons peu profonds et de courte durée, fréquemment dans un éventail de 10 à 30 m et s’étendant très occasionnellement jusqu’à 60 m. Ses pattes palmées sont excellentes pour manœuvrer à la surface et il a des griffes pour creuser et remonter les rochers glissants. Les manchots ont de grands yeux avec des rétines spécialement adaptées pour détecter un mouvement dans la pénombre. Contrairement à nous, les manchots pygmées ont des cornées aplaties et ils peuvent donc voir clairement à la fois sous l’eau et au-dessus. Comme les autres manchots et beaucoup d’autres créatures marines, le manchot pygmée utilise la contre-illumination comme camouflage ; sa partie supérieure est sombre pour se fondre dans la mer vue d’en haut tandis que sa partie inférieure est blanche argentée, similaire aux reflets de la surface vus d’en bas. Cela aide les manchots à éviter d’attirer l’attention des oiseaux prédateurs du dessus ainsi que des phoques et des requins du dessous et cela signifie aussi qu’il se peut que leur proie ne les détecte pas. Certains petits manchots retournent systématiquement à leur terrier toute l’année mais la plupart restent en mer tout au long de la période automne-hiver.

Feeding
Alimentation

Le régime alimentaire du manchot pygmée varie selon les endroits mais consiste principalement en de petits bancs de poissons, en certains calmars ou en du krill (des crustacés ressemblant à des crevettes). La proie est attrapée avec de rapides petits coups de bec grâce à des pointes situées sur le palais. Elle est envalée entière. La nourriture est stockée de manière centralisée dans un gros intestin plutôt que dans un jabot, car cela les déséquilibrerait. Les manchots pygmées ont besoin de manger environ 25 % de leur poids chaque jour simplement pour se maintenir en bonne santé, plus s’ils nourrissent un jeune ou s’ils sont en train de muer. De temps en temps, ils ramassent des larves de crabe ou des hippocampes sur le fond marin.

Colonies and nest sites
Colonies et sites de nidification


Quand il fait sombre, la plupart des oiseaux qui résident dans une colonie retournent à leur terrier en petits groupes en environ une heure pour éviter les prédateurs comme les mouettes, les corbeaux et les pygargues. Des groupes de manchots se réunissent au-delà des vagues où on peut les entendre s’appeler les uns les autres. Ils accostent sur le rivage en troupeau car leur nombre les sécurise. Plus d’oiseaux signifie plus d’yeux pour détecter des prédateurs et le nombre lui-même peut être déroutant pour un prédateur. Avec les grandes colonies, des centaines d’oiseaux peuvent accoster sur le rivage en un bref espace de temps. Les nids sont habituellement au moins à 2 m de distance et consistent généralement en un tunnel de 60 à 80 cm se terminant par un nid en « bol » fait avec de l’herbe ou des algues. Les autres nids peuvent varier de simples sillons sous une touffe d’herbes à des galeries élaborées ou à un refuge parmi les rochers côtiers. Les manchots pygmées peuvent avoir à entrer en concurrence pour des terriers avec des puffins, des rats d’eau, des serpents et depuis plus récemment, des lapins.


Breeding
Reproduction

Entre juin et août, les manchots mâles reviennent soit pour rénover les vieux terriers, soit pour en creuser de nouveaux. Les parades de séduction bruyantes des mâles saluent l’arrivée des femelles manchots. Même si un seul partenaire est choisi, il ne sera généralement pas le seul compagnon de leur vie. Les oiseaux se reproduisent annuellement et, à l’est de l’Australie, on peut trouver l’habituelle couvée de deux œufs aussi tôt qu’en mai ou aussi tard qu’en octobre. Les années fastes, deux couvées peuvent être élevées en une saison, ce qui est inhabituel chez les manchots. Le couple manchot se partage la mission d’incubation avec des roulements d’1 ou 2 jours et l’éclosion survient entre 33 et 37 jours. Environ 60 % des œufs éclosent avec succès. Lors de l’éclosion, les poussins sont d’un noir charbonneux et pèsent un peu plus de 25 g. Les deux parents nourrissent les poussins qui mangent jusqu’à la moitié de leur poids par jour et qui, à 40 jours, peuvent même peser plus lourd que leurs parents. À l’âge de 5 semaines, les poussins sont très actifs et restent même à l’extérieur des terriers, attendant d’être nourris par leurs parents. En l’espace de 2 ou 3 autres semaines, ils sont prêts à se diriger vers la mer, où ils vont grandir jusqu’à la maturité. Environ 70 % des poussins atteignent ce stade mais seulement 15 % vivront jusqu’à la maturité qui est de deux ans. La plupart de ces oiseaux matures reviendront à leur colonie natale pour se reproduire. 

Moult
Mue


Après la reproduction, les adultes se nourrissent frénétiquement pour se mettre en condition pour leurs deux semaines de mue sur le rivage. Ils doivent presque doubler leur poids car ils ne se nourriront pas et ne boiront pas pendant la mue. Si les nids sont grands, la mue peut s’y dérouler mais, souvent, les manchots choisissent un endroit avec plus de place où ils peuvent plus facilement lisser leurs plumes et se gratter. De tels lieux sont facilement reconnaissables en raison des milliers de plumes éparpillées partout.




Song
Chant

Le chant et les parades servent à attirer des partenaires, à repousser les intrus et, en duo, à sceller l’attachement d’un couple. Le chant distinctif de chaque individu va d’un grognement grave à un barrissement, accompagné par des mouvements de nageoire, du bec et du corps. Ces chants et parades varient en intensité d’un « quasi-barrissement » à un paroxysme de son et d’activité corporelle. La nuit, et particulièrement durant la saison des amours, le chahut bruyant d’une colonie de manchots peut être considérable.

Seasonal activities
Activités saisonnières

Les variations dans les réserves alimentaires, causées par des changements des courants océaniques et d’autres facteurs, déterminent le mode de vie de chaque population locale de manchots pygmées qui peut différer considérablement du schéma ci-dessous. Les bonnes années, les œufs peuvent être pondus en mai et jusqu’en octobre, avec deux ou même trois couvées de poussins élevées par an.


Threats and predation
Menaces et prédation

Les changements saisonniers dans les réserves alimentaires naturelles d’une année à l’autre sont responsables du fait que de nombreux jeunes oiseaux s’échouent sur nos plages, morts ou en piteux état. Les oisillons peuvent aussi être tués par la chaleur ou par des infestations de tiques. En raison de leur petite taille, les manchots pygmées ont beaucoup de prédateurs. Les otaries à fourrure d’Australie et de Nouvelle-Zélande mangent toutes les deux les manchots pygmées, comme le léopard de mer à l’occasion. Les grandes mouettes peuvent aussi tuer les manchots et sur la côte, les aigles pêcheurs à poitrine blanche en attrapent beaucoup.

Autour des colonies, les rats d’eau prennent des œufs et attrapent des poussins. Les corbeaux et les rapaces patrouillent dans ces espaces pour trouver des œufs à découvert, des poussins et des adultes, comme le font aussi les chats marsupiaux et les diables de Tasmanie la nuit en Tasmanie continentale. Néanmoins, les manchots pygmées ont évolué aux côtés de ces prédateurs et peuvent leur faire face. Les prédateurs introduits comme les rats, les chiens et les humains et les menaces d’origine humaine posent un problème bien plus grand.

Des activités inconsidérées peuvent créer des problèmes supplémentaires pour les manchots pygmées. Ils peuvent être noyés quand des pêcheurs amateurs jettent leurs filets maillants près des colonies de manchots.

Les marées noires sont désastreuses pour les manchots et les autres oiseaux marins. Non seulement le pétrole toxique est ingéré, mais la flottabilité et l’isolation du plumage du manchot sont endommagées. Des plastiques sont avalés par erreur et les emballages de bouteilles peuvent devenir un collet autour du cou d’un manchot.

Les chiens non surveillés et les chats sauvages tuent beaucoup de manchots (plus que les prédateurs naturels du manchot).

Si le renard s’établit en Tasmanie, les manchots auront alors à faire face à encore un autre prédateur.
Les effets de l’habitation humaine, comme les morts sur la route, les persécutions directes, les incendies de la végétation et le développement de l’habitation continuent de menacer les colonies de manchots pygmées.



Viewing guidelines
Directives de visite


Ces directives visent à la fois à protéger les manchots et à vous permettre de les voir dans des conditions naturelles. S’il vous plaît, assurez-vous de les connaître avant de visiter une colonie de manchots.
Les manchots quittent l’eau à la dernière lueur du jour afin d’être à la faveur de l’obscurité, ce qui leur permet de se protéger des prédateurs. À ce moment, ils sont très vulnérables (souvenez-vous qu’ils vous voient comme un prédateur potentiel) et donc sur leurs gardes. S’ils sentent une menace ou sont dérangés par la lumière d’une lampe de poche ou par un bruit fort, ils restent en mer plus longtemps. Cela est stressant pour eux et peut interférer avec la reproduction, ou les empêcher de parvenir jusqu’à leur jeune affamé dans le terrier. S’ils restent en mer, vous pouvez ne pas les voir du tout.

It is important
C’est important

Veuillez lire et respecter tout panneau d’information qui peut se trouver dans une colonie de manchots.

Portez des vêtements sombres pour le camouflage et habillez-vous de sorte de rester au chaud. Approchez votre point d’observation de la terre, préférablement en ne marchant pas le long de la plage car cela bloque l’accès des manchots à leur terrier.

Utilisez les circuits existants. Ne traversez pas la colonie car cela détruit les terriers. Veuillez ne pas abîmer la végétation. Choisissez un point d’observation qui soit au moins à 3 m, et qui ne bloque pas l’accès des manchots à leur terrier. Choisissez un site qui ait un fond sombre afin de vous camoufler. Installez-vous confortablement avant la dernière lueur du jour. S’il y a du personnel expérimenté disponible, veuillez suivre ses conseils. Restez silencieux et maintenez votre mouvement à un minimum. Les manchots ont une excellente vue et peuvent facilement repérer du mouvement, particulièrement s’ils vous voient vous découper nettement dans le ciel.


Seules de faibles torches émettant une lumière rouge (du cellophane rouge sur la lentille convient) devraient être utilisées et jamais vers l’eau ou directement vers les manchots. Le flash des appareils photos ne devrait pas être utilisé sur la plage. Les caméscopes sans projecteurs peuvent être utilisés et donnent de meilleurs résultats à la nuit tombante que les caméscopes conventionnels.

Souvent, les meilleurs endroits pour voir les manchots sont derrière la plage où ils se sentent plus en sécurité. Encore une fois, utilisez uniquement de la lumière rouge. Pour aider à voir, des jumelles sont utiles, même de nuit.

Ne visitez en aucune circonstance une colonie avec des chiens (ou des chats). Même si les chiens sont en laisse, leur odeur subsiste et en attire d’autres ensuite. Emmenez vos restes alimentaires car cela attire aussi les chiens et les chats. Les manchots sont une espèce sauvage protégée.

Il est illégal de capturer, de tenter de capturer ou de persécuter d’une autre façon les manchots. Si vous observez ce type de comportement, veuillez le signaler au garde-forestier le plus proche. Les infractions sont prises au sérieux. Si vous vous intéressez ou êtes inquiet au sujet de votre population locale de manchots, veuillez contacter le plus proche bureau du Parks and Wildlife Service.



Dons 

Le groupe des Amis du Manchot de Lillico dépend des dons pour son financement. Tout don sera très apprécié et sera utilisé afin d’aider à protéger les manchots pygmées de tout mal à la plateforme de Lillico en Tasmanie.


Donation to FOLP

Further information
Informations complémentaires

Stahel, C. & Gales, R. (1987). Little Penguins - Little Penguins in Australia. Uni Press, Kensington, NSW.

Contactez la Biodiversity Conservation Branch : DPIW 134 Macquarie Street, Hobart. 7000
Téléphone : (03) 6233 6556 Fax : (03) 6233 3477

____________________________________
Kindly translated by Roxelane

No comments:

Post a Comment